Budget 2015 à Sainte-Thérèse

Faible augmentation de 2 %, plus 1,9 % lié au pacte fiscal

Le budget 2015 de la Ville de Sainte-Thérèse se chiffre à 50 782 200 $, soit 1 178 600 $ de plus qu’en 2014. L’élaboration de ce budget est caractérisée par la rigueur et la diligence dont ont fait preuve tous les intervenants impliqués pour maintenir l’équilibre budgétaire, et ainsi respecter la capacité de payer des contribuables. La Ville continue de faire des choix responsables, tout en s’assurant d’offrir les mêmes services de qualité à la population.

Pour la majorité des contribuables, propriétaires de maison unifamiliale et de condominium, la variation moyenne du compte de taxes 2015 représentera une augmentation annuelle moyenne de 3,9 %, soit l’équivalent d’environ 95 $, incluant la réduction de 4 $ des tarifs ajustés. De ce 3,9 %, 1,9 % est attribuable aux coupures engendrées par le pacte fiscal transitoire du gouvernement, alors que l’autre 2 % est composé de l’augmentation des dépenses de la Ville. Il est à noter que nous demeurons en dessous de l’IPC de 2,2 % avec cette augmentation.

Dans les facteurs importants à considérer dans le présent budget, il faut mentionner la réduction de 300 millions $ du gouvernement dans les paiements octroyés aux municipalités du Québec, qui entraîne des coupures de l’ordre de 642 000 $ pour Sainte-Thérèse. Cette amputation provient de la modification de divers programmes de transferts financiers aux organismes municipaux.

Notamment, les bonifications des compensations tenant lieu de taxes pour les immeubles parapublics versées aux municipalités ont été coupées, entraînant pour Sainte-Thérèse un montant de 360 000 $ à combler. Le pourcentage de remboursement de la TVQ qui passe à 50 % en 2015, une deuxième baisse importante en 2 ans, entraînant un manque à gagner de 222 000 $ pour la Ville. L’abolition pour les équipements métropolitains du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal entraîne un coût supplémentaire de 51 000 $ et la réduction de la compensation pour les équipements antipollution ampute notre budget de 9 000 $.

Il nous faut également considérer l’augmentation de 2,6 % des quotes-parts à verser aux organismes partenaires de la Ville qui se chiffre à 267 500 $ de plus qu’en 2014 (principalement celles consacrées à la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville, au Conseil intermunicipal de transport des Laurentides et à la Communauté métropolitaine de Montréal).

La réduction des coûts pour la récupération des matières recyclables de l’ordre de 199 000 $ et le nouveau Programme de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec, qui octroie à Sainte-Thérèse 7 688 803 $ répartis sur 5 ans pour nos infrastructures d’aqueduc, d’égouts, de voirie locale et d’autres types d’infrastructures ont également un impact favorable sur le budget.

Le citoyen demeure au centre des priorités de Sainte-Thérèse et la Ville se refuse de toucher aux services offerts à la population. C’est pourquoi il est impensable que les municipalités continuent d’éponger des coupures de l’ordre de ce qui leur a été imposé en 2014 puis en 2015. Pour Sainte-Thérèse cela représente 1 192 000 $.

Ainsi, la Ville exprime son appui à l’Union des municipalités du Québec en vue des négociations à venir entre le gouvernement et les municipalités pour la conclusion d’une entente fiscale et financière pluriannuelle à partir de 2016.