Accueillons les familles des victimes pour le 50e anniversaire de l'écrasement d'avion

Dans les prochains jours, plusieurs membres des familles des victimes de la pire tragédie aérienne qu’a connue le pays se réuniront dans la Ville de Sainte-Thérèse afin de commémorer la triste date anniversaire de l’écrasement d’avion qui avait fait 118 morts dans la paroisse de Sainte-Thérèse-de-Blainville, le 29 novembre 1963.

Des visiteurs en provenance du Canada, des États-Unis et d’outre-mer sont attendus dans les villes de Sainte-Thérèse et de Blainville afin de se recueillir à l’occasion d’une cérémonie de commémoration privée civique qui se déroulera les 29 et 30 novembre prochain.

« Je convie les Térésiens et Térésiennes à accueillir les familles et descendants de ces victimes dans le plus grand respect et la plus grande sérénité », a fait part la mairesse de Sainte-Thérèse, madame Sylvie Surprenant, qui soutient que ces touristes ont besoin d’un accueil d’autant plus chaleureux de par les raisons qui les mènent ici.

C’est peu de temps après avoir décollé de l’aéroport de Dorval que l’appareil DC-8 de Trans-Canada s’était écrasé, il y a 50 ans. La force de l’impact avait créé un cratère et tout un émoi dans la municipalité. Une inhumation collective avait eu lieu au cimetière multiconfessionnel de la paroisse de Sainte-Thérèse-de-Blainville.