Le cabaret de l’église Sacré-Cœur relocalisé au Village

C’est avec un grand enthousiasme que les membres du conseil municipal ont entériné le jeudi 18 décembre, lors d’une séance spéciale, une promesse d’achat sur l’immeuble de la famille Goyer situé au 57-59, rue Turgeon à Sainte-Thérèse, et ce, afin de relocaliser, à l’automne 2015, le cabaret de l’église Sacré-Cœur et ses bureaux administratifs au cœur du Village de Sainte-Thérèse.

Cet édifice d’une valeur marchande de 1,2 M$ sera acquis par la Ville de Sainte-Thérèse au coût de 750 000 $. La famille Goyer fait ainsi un don à la Ville et par conséquent à l’ensemble des citoyens de 450 000 $. « Au nom des Thérésiennes et des Thérésiens, je tiens à remercier la famille Goyer pour ce don à la communauté», a déclaré la mairesse, Sylvie Surprenant.

Il est important de spécifier que la promesse d’achat est conditionnelle notamment, à la conversion de l’immeuble en cabaret-théâtre, à l’engagement à long terme d’Odyscène, à une analyse de sol conforme effectuée par la Ville, à l’éligibilité du projet à une subvention provenant du Programme de la taxe fédérale d’accise sur l’essence et de la contribution du Québec d’une somme de 1,5 M$ et à l’approbation d’un règlement d’emprunt par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, pour l’achat et l’aménagement de ce lieu culturel. « Avec la subvention attendue, l’augmentation du nombre de spectacles et une nouvelle entente spécifique de 20 ans avec Odyscène, je tiens à mentionner que ce projet s’autofinancera. Voilà un projet de développement socio-économique et culturel des plus stimulants! », a ajouté la mairesse Surprenant.

« Je suis très heureux de la réponse enthousiaste de la Ville de Sainte-Thérèse. Par son soutien, l’administration municipale lance un message très inspirant de sensibilisation et d’engagement des élus envers la culture. Cette relocalisation permettra à Odyscène de répondre encore davantage aux exigences en matière de diffusion pluridisciplinaire. C’est l’ensemble de la communauté qui trouvera avantage à fréquenter ce cabaret-théâtre autant le public que les artistes », a précisé le président d’Odyscène, Serge Dion.

Grâce à cette transaction, l’immeuble de la rue Turgeon retrouvera sa vocation culturelle avec l’aménagement d’un cabaret-théâtre de 300 places là même où était situé l’ancien théâtre Georges. Odyscène assurera la gestion de ce cabaret-théâtre et y diffusera une partie de sa programmation.

Cette excellente nouvelle s’ajoute aux nombreux projets portés par la Ville et les commerçants du Village dont l’objectif premier demeure la revitalisation du centre-ville.