Coup de chaleur

Quand cela peut-il arriver?

Un coup de chaleur peut survenir lorsqu’Environnement Canada émet un avertissement de chaleur et d’humidité accablantes : une température de l’air qui atteindra ou dépassera 30 °C et un indice humidex (température et taux d’humidité combinés) qui atteindra ou dépassera 40 °C.

Qui sont les plus vulnérables?

Les personnes âgées et les jeunes enfants sont plus vulnérables aux coups de chaleur, mais les personnes dont l’état de santé est précaire (maladies chroniques telles que les maladies cardiaques) sont aussi à risque.

Précautions à prendre pour prévenir les coups de chaleur :

  • Buvez beaucoup d’eau sans attendre d’avoir soif, sauf s’il y a contre-indication médicale;
  • Évitez les boissons alcoolisées et celles à forte teneur en caféine ou très sucrées (café, thé, boissons gazeuses), car ces boissons sont déshydratantes;
  • Installez-vous à l’ombre;
  • Évitez les activités intenses;
  • Protégez-vous du soleil avec des vêtements légers de couleurs pâles et un chapeau;
  • Prenez une douche ou un bain frais aussi souvent que nécessaire;
  • Utilisez un climatiseur pour rafraîchir votre logement ou passez quelques heures dans un endroit climatisé tel qu’un centre commercial.

Symptômes associés aux coups de chaleur :

  • Peau sèche, rouge et chaude;
  • Pouls rapide;
  • Respiration rapide et superficielle;
  • Maux de tête;
  • Confusion, comportement étrange;
  • Perte de connaissance éventuelle.

Qui appeler?

Si vous ressentez ces symptômes ou des malaises généraux, des étourdissements, de la fatigue et des douleurs à la poitrine ou si vous avez les jambes enflées, communiquez avec Info-Santé ou avec votre médecin. En cas d’urgence, appelez le 9-1-1.

Gardez l’œil ouvert!

En période de chaleur accablante, prêtez une attention particulière aux personnes plus vulnérables dans votre entourage. Les personnes suivantes, surtout si elles vivent seules, pourraient avoir besoin d’aide pour appliquer les mesures préventives.

  •  Personnes âgées et enfants;
  •  Personnes souffrant de troubles mentaux;
  •  Personnes handicapées;
  •  Personnes souffrant de maladies chroniques;
  •  Personnes prenant des tranquillisants, des diurétiques ou des anticholinergiques.

Que ce soit un voisin, un parent ou un ami, il ne faut pas hésiter à téléphoner à ces personnes vulnérables ou à frapper à leur porte pour leur offrir un coup de main.