Survol historique



C’est en 1683 que la Seigneurie des Mille-Îles est accordée à Michel-Sidrac DuGué de Boisbriand, afin de reconnaître son engagement militaire. C’est donc à cette période seigneuriale que débute véritablement l’histoire de notre territoire. Dès 1769, c’est Thérèse de Blainville qui est la seigneuresse et qui veille au développement. En 1789 est fondée la paroisse dont le patronat est confié à Sainte-Thérèse-d’Avila. Le territoire complet ou en partie des villes de Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine et Rosemère fait alors partie de cette paroisse. Le 1er juin 1849, le Village de Sainte-Thérèse est créé, par Louis Marteau, Paul Filiatrault et Joseph-Benjamin Lachaîne. Le Village deviendra officiellement une Ville en 1916. En 1999, elle a fièrement célébré son 150e anniversaire. C’est donc en 2024 que sera célébré son 175e anniversaire.

Suivant les traces de son histoire, Sainte-Thérèse est encore aujourd’hui l’une des plaques tournantes de l’activité socioéconomique régionale.

1769

Thérèse de Blainville est la seigneuresse du territoire

1789

Fondation de la paroisse dont le patronat est confié à Sainte-Thérèse-d’Avila

1849

Création du Village de Sainte-Thérèse

1876

Arrivée du train

1886

Branchement des premières lignes de téléphone entre Sainte-Thérèse et Montréal

1888

Arrivée de l’électricité à des fins d’éclairage public et privé

1889 à 1987

Opérations des fabriques de pianos dont Foisy, Lesage, Quidoz et Willis

1916

Le Village devient officiellement la Ville de Sainte-Thérèse

1937

Fondation du journal La Voix des Mille-îles

1950+

Naissance des industries Sicard, qui deviendront Kenworth et maintenant Paccar, Coronation et General Motors

1963

Drame de l’écrasement d’un avion sur le territoire de Sainte-Thérèse

1967

Le Séminaire de Sainte-Thérèse devient le Collège Lionel-Groulx

1979

L’hospice Drapeau devient le Centre d’accueil Drapeau, puis le Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault en 1986

1982

Le Couvent des religieuses de la Congréation de Notre-Dame devient l’hôtel de ville